Aide spéciale Covid-19 : comment demander un secours occasionnel de solidarité (SOS) ?

Le dispositif exceptionnel d’aide sociale (secours occasionnel de solidarité) mis en place en 2020 par le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères dans le contexte de pandémie mondiale de Covid-19, est reconduit en 2021.

Les assouplissements dont ont fait l’objet les règles d’attribution de ces aides en 2020, restent en vigueur pour permettre au plus grand nombre de ressortissants français établis à l’étranger, durement affectés par la crise économique, d’en bénéficier.

Qui peut prétendre au secours occasionnel de solidarité ?

Pour être éligible à cette aide, vous devez :
- être de nationalité française et résider à l’étranger. La résidence sur le territoire canadien doit être effective.
- être inscrit au registre des Français établis hors de France.
- justifier d’une perte substantielle de revenu liée la pandémie, vous plaçant en situation de précarité.

Quelles sont les modalités d’attribution du SOS ?

En 2021, l’aide SOS peut être versée mensuellement si le demandeur remplit les critères d’éligibilité. La situation est réévaluée au plus tard le 15 de chaque mois.

Quel est le montant du secours occasionnel de solidarité ?

Dans la circonscription de Montréal, le montant s’élève à 204.02 € par ménage, majoré de 136.02 € par enfant à charge. Cette aide sera versée en dollars canadiens (voir taux de chancellerie en vigueur).

Quand, où et comment postuler ?

Chaque demande de secours occasionnel de solidarité est à adresser au Consulat général de France à Montréal par courriel en joignant les informations et justificatifs suivants :
- Un résumé détaillé de la situation : emploi, contexte de la perte d’emploi, situation familiale pour vous-même et votre conjoint.
- Un relevé bancaire de tous vos comptes courants, d’épargne et cartes de crédit (français et canadiens) depuis janvier 2020. Ces relevés doivent mentionner vos nom et prénom. Les extractions sur tableur ne seront pas acceptées.
- Si vous avez des enfants mineurs, une copie du livret de famille ou à défaut une copie de leur acte de naissance français ou d’un autre pays, sur lequel apparaissent bien les noms des parents,
- Un chèque annulé ou un spécimen de chèque nominatif.

Dernière modification : 21/06/2021

Haut de page